Domaines d'interventions

Table des matières

Accompagnement scolaire des enfants non scolarisés ou dé-scolarisés précoces (Entrepreneuriat-Éducation)

Il porte sur la mise en œuvre d'un programme portant sur l'alphabétisation et l'initiation à un métier de l'artisanat et à l'entrepreneuriat des enfants non scolarisés ou dé-scolarisés précoces de 09 à 16 ans. Ce programme s'étend sur 04 ans de transfert de notions instrumentales en français (savoir lire et écrire couramment), de compétences pré professionnelles et de notions de base de l'entrepreneuriat (Comptabilité de base, gestion et marketing), qui préparent les bénéficiaires pour une réelle formation professionnelle débouchant sur une qualification.

Le cadre d'exécution de cette activité est le Centre d'Éducation pour le Développement de Daoudabougou, qui est une propriété d'AJA Mali comprenant 04 salles de classe, 03 ateliers (Menuiserie métallique, menuiserie bois et coupe-couture).

Depuis 2003, 393 enfants ont été bénéficiaires de cette activité.

Documentation additionnelle : Projet de formation professionnelle et de perfectionnement de 200 jeunes ruraux de Baguinéda en activités agro-sylvo pastorales et artisanales

Entrepreneuriat-Formation professionnelle des jeunes sans qualification en milieu urbain et rural

Ce volet développe des activités de formations professionnelles et entrepreneuriales couronnées par un appui à l'insertion (auto emploi) des jeunes recalés scolaires ou sans qualification de 18 à 35 ans en milieux urbain et rural dans un intervalle de temps de 18 mois à 2 ans. La stratégie de formation est celle de la formation action, c'est-à-dire de la formation au travail car tout en se formant les jeunes réalisent des produits qui sont proposés à la vente et dont une partie des ressources est progressivement épargnée auprès d'une Institution de micro finance pour servir d’apport personnel des jeunes au moment de solliciter un prêt pour le démarrage d'une micro entreprise. Pendant la formation action, les jeunes sont rassemblés en groupes d'apprentissage professionnels de 05 personnes, qui peuvent à son issue se transformer en micro entreprises formelles.

Les activités portent spécifiquement sur :

  • le transfert de compétences de qualification dans un métier de l'artisanat (menuiserie bois, menuiserie métallique et coupe couture) pour le contexte urbain ou dans un métier agro-sylvo-pastoral (maraîchage, pisciculture, aviculture, transformation alimentaire) pour le milieu rural, qui permet aux jeunes de cerner les contours essentiels d'un métier qu'ils exerceront plus tard ;
  • le transfert de compétences entrepreneuriales, notamment en gestion, comptabilité et marketing, qui forgent chez les bénéficiaires une compétence managériale de nature à leur permettre de préparer efficacement la création de leur propre entreprise et de pouvoir les gérer plus tard de façon efficiente ;
  • l'appui à l'insertion des jeunes issus de la formation, à savoir :
    • La réalisation de projets de micro entreprises, qui sont une étude approfondie et actualisée du marché, de l'estimation des coûts de production et d'installation et des besoins d'encadrement/d'accompagnement des futurs micro entrepreneurs ;
    • Les appuis organisationnels/accompagnements aux groupes de jeunes au démarrage, a l’auto organisation et au développement de leur micro entreprises, notamment :
      • L'appui à l'accomplissement de formalités juridiques et administratives;
      • L'appui à l'accomplissement des opérations d'acquisition d'équipements et d'installation;
      • L'appui à l'introduction des outils de gestion financière : documents de base de la gestion, notamment le cahier de caisse (entrée, sortie, solde), le cahier de dette et de remboursement, documents de synthèse, notamment le bilan et le compte d'exploitation ;
      • L'accompagnement et le suivi post création des micro entreprises;
    • La mise en place d'un fonds de garantie auprès d'une Institution Financière destiné à faciliter l'octroi de prêt aux jeunes futurs micro entrepreneurs pour leur permettre entre autres de démarrer leurs activités, d'exécuter un marché ou une commande acquise.

528 jeunes ont bénéficié de ces appuis à l'insertion.

L'appui à l'accès au financement

L'accompagnement des porteurs de projets ou futurs micro entrepreneurs pour l'acquisition de financements est un défi permanent qui a amené AJA Mali à créer une Cellule d'Appui à l'Accès au Financement (CAAF) dont la mission principale est de faciliter l'accès aux crédits des jeunes. La CAAF s'investit dans des activités de formation et de sensibilisation des jeunes à l'entrepreneuriat, dans l'étude financière des dossiers de projets ou de demandes de prêts avant leur transmission à une Institution Financière, dans l'accompagnement des jeunes micro entrepreneurs/porteurs de projets auprès de l'Institution de financement et aussi dans le suivi financier des micros entreprises de jeunes afin de veiller à la bonne utilisation et au remboursement des prêts contractés par celles-ci.

La promotion du commerce équitable

En vue de permettre aux artisans de gagner un juste prix de leurs créations, AJA Mali a aidé une centaine d'artisans, bénéficiaires de son encadrement, à mettre en place un dispositif de commerce équitable dans le secteur de l'artisanat depuis 2002, à savoir le Réseau FERE KENE composé d'artisans du textile, de l'artisanat d'art (poterie, vannerie, artisanat tamacheck….). Ce Réseau a pour rôles :

  • La réduction de l’influence de l’intermédiaire dans la commercialisation des produits : L'objet artisanal passe par trois ou quatre intermédiaires avant d'être présenté au consommateur final à un prix évidemment beaucoup plus élevé que celui versé à l’artisan. Or, ces intermédiaires sont en majorité de grands commerçants ou des fonctionnaires qui arrondissent leur fin de mois. Ces différents intermédiaires ont souvent plusieurs activités génératrices de revenus. Il ne s'agit pas ici de vouloir détruire tout un circuit de commercialisation, dont le revenu est réinjecté dans l'économie informelle, mais bien de faire profiter les gens qui sont à la base de cet artisanat, c'est-à-dire, les artisans eux-mêmes ;
  • Le conseil : FERE KENE a une activité conseil aux artisans, pour leur permettre d'améliorer leurs conditions de productions (techniques de travail, conditions de sécurité, temps de travail, stockage des biens…). Le conseil porte également sur la fixation de lignes de produits qui suivent la tendance pour autan ôter les aspects mythiques, culturels et religieux qui interviennent dans la réalisation des objets artisanaux ;
  • L'aide au développement durable : FERE KENE a pour troisième activité l'aide au développement durable. Cette aide passera par l'encouragement à l'épargne en sensibilisant les artisans à l'épargne formelle à travers les instituts de micro finance, en les incitant à y ouvrir des comptes et en les aidant dans leurs démarches éventuelles de demande de crédit ;
  • L'appui à la structuration des réseaux d'artisans au Mali : Au niveau méso-macro il s'agit de l'appui aux dynamiques associatives et fédératives dans leur analyse et leurs démarches de défense des intérêts du secteur de l'artisanat visant la maîtrise du contexte de la production par les artisans eux-mêmes. Au niveau micro, l'appui vise l'amélioration des performances de l'artisan, ce qui implique d'agir notamment sur le suivant :
    • Le marketing, la relation à la clientèle, le respect des délais et des normes ;
    • L'acquisition de marchés, la maîtrise des procédures d'acquisition ;
    • L'établissement des devis et des projets ;
    • La recherche, la gestion et l'utilisation du crédit ;
    • La gestion et la conduite de l'entreprise ;
    • Les savoir-faire techniques ;
    • La bonne utilisation et la maintenance des équipements et des infrastructures.

Le moyen d'intervention principal du Réseau FERE KENE est une galerie d'objet d'art qui est la vitrine physique des savoirs et savoirs faire des artisans. La galerie Fèrè Kènè offre une espace et une opportunité permanente de promotion pour les micro entreprises de jeunes en assurant l'exposition physique (à travers sa boutique) et virtuelle (a travers un site web) de leurs produits. Elle peut aussi organiser des manifestations circonstancielles pour assurer une plus grande visibilité aux produits et services des micro entreprises de jeunes.

La promotion des TIC

Le volet promotion des Technologies de l'Information et de la Communication a pour mission la formation en informatique (bureautique, développement Réseaux, création de sites, maintenance…) des jeunes diplômés ou en fin de scolarité afin de favoriser leur insertion sous l’angle de l’auto emploi. A l'issue d'une formation qualifiante pouvant durer de 05 à 12 mois, les jeunes s’installent à leur compte et deviennent des prestataires informatiques attitrés.

70 jeunes ont déjà été formés et ont bénéficié des appuis de ce volet.


Retour à la page d'accueil.